Dans ce post, nous allons parler d’épissure positive (« gainer »).

Variation du diamètre de cœur
La figure illustre une fibre de cœur de 9.3μm soudée à une fibre de cœur de 10.3μm. Cette dernière est-elle-même soudée à une fibre de cœur de 9.3μm.
Cette configuration est possible pour des fibres issues d’un même touret : MFD@1550nm = 9.8μm +/- 0.5μm.
Diamètre maximum = 9.8μm+0.5μm=10.3μm
Diamètre minimum = 9.8μm-0.5μm=9.3μm
La mise à l’échelle n’est bien sûr pas correcte afin de bien mettre en évidence la variation de diamètre de cœur.

Epissure positive
Un gainer est un événement de la trace OTDR qui peut-être interprété à tort comme une amplification, comme si on observerait une épissure qui favorise le bilan de liaison.

Une amplification?
Bien sûr, il ne s’agit pas d’une amplification, mais d’une rétrodiffusion plus importante qui retourne vers l’OTDR. Ce saut de rétrodiffusion apparait lorsque :
– il y a un changement de diamètre du cœur comme illustré sur la figure
– un changement de fibre de type différente (rétrodiffusion plus importante)

Epissure excessive
A l’inverse, si le changement de diamètre ou la qualité de fibre défavorise la rétrodiffusion, cette fois-ci on peut avoir affaire à une perte plus importante.

Mesure OE et OE
Pour avoir une valeur de perte par épissure, on effectue une mesure bidirectionnelle pour ensuite calculer la moyenne de la valeur de chacune des pertes.